Plage et cocotier

Sera-t-il possible de voyager en Guadeloupe cet été ?

De nombreux Français vivant en métropole ont prévu de voyager en Martinique cet été. De son côté, l’économie de l’île aurait bien besoin du soutien de l’activité touristique. Pourtant, rien ne permet d’assurer qu’il sera possible de se déplacer jusqu’en Martinique cet été, même si l’île est considérée comme appartenant au territoire français. Des initiatives émergent pour organiser et sauver la saison touristique malgré tout.

Des militants pour la réouverture des plages

Le débat fait rage en métropole, mais également dans les DOM-TOM, mais le gouvernement se montre inflexible pour le moment. Si le déconfinement est prévu pour le 11 mai en théorie, les plages resteront fermées jusqu’au 2 juin au moins. Une situation jugée absurde par les citoyens qui trouvent plus dangereux de prendre le métro que de se baigner.

En Martinique, où les températures caressent déjà les 30 °C, la fermeture des plages est encore plus mal vécue. D’autant plus que certaines villes comme Sainte Marie attirent justement les visiteurs grâce à leurs plages et dès le mois de mai. Sur Internet, la contestation s’organise et de plus en plus d’internautes réclament la réouverture des plages. En métropole, des députés se sont montrés solidaires au mouvement qui a émergé en Bretagne et dans le Nord.

Le flou du gouvernement inquiète les Martiniquais

Les professionnels du tourisme et les commerçants martiniquais dépendent en grande partie de la qualité de la saison touristique. Savoir si les métropolitains et les voyageurs étrangers pourront venir visiter l’île cet été est donc essentiel pour eux. Or, le gouvernement est malheureusement resté très flou sur la question pour le moment.

Lors d’un entretien télévisé, Emmanuel Macron a déclaré qu’il faudrait sans doute rester en France ou en Europe cet été. Or, la Martinique est la France. Elle se trouve donc théoriquement en Europe. Cependant, le Président a également déconseillé de prévoir des voyages exigeant un vol long-courrier. Des déclarations volontairement floues qui inquiètent professionnels et voyageurs.

Des initiatives pour relancer le tourisme

Pour l’outre-mer, le tourisme est une ressource économique essentielle. Avec trois millions de visiteurs annuels, les DOM-TOM sont la face exotique de la France à qui ils offrent 97 % de l’espace maritime national et 80 % de sa biodiversité. Pour les habitants, le gouvernement doit se montrer plus responsable et répondre à la grave crise qui approche.

Les professionnels du tourisme ont déjà demandé que des tests soient financés pour pouvoir être imposés à tous les visiteurs deux jours avant leur arrivée sur l’île. Ainsi, il serait possible de n’imposer une quatorzaine qu’aux personnes présentant des risques. Ensuite, les équipes médicales locales devront être équipées pour pouvoir suivre tous les visiteurs qui développeraient des symptômes sur place et isoler tous ceux avec qui ils ont été en contact.

Une solution coûteuse, mais qui pourrait sauver l’économie de l’île des Caraïbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *