La Canée, ville de Crète occidentale

Le tourisme en Crète reprend du poil de la bête

Après des années difficiles de crise économique, la Grèce semble retrouver, depuis deux saisons, sa place privilégiée de destination touristique de premier choix. Au premier plan des bénéficiaires de cette tendance : la Crète, dont la plupart des hôtels et complexes touristiques affichent déjà « complet » pour la saison à venir.

Le tourisme crétois remonte la pente

Cela fait une semaine que les 650 000 habitants de l’île de Crète voient incessamment passer, au-dessus de leur capitale, Heraklion, une nuée d’avion. A leurs bords, le nouvel arrivage de touristes de la saison 2017. En effet, malgré la vétusté et le manque d’équipement de son aéroport, les compagnies aériennes n’ont pas hésité à promouvoir cette destination qui, malgré de très dures années de crise économique, semble reprendre du poil de la bête depuis ces deux dernières saisons.

La côte nord, particulièrement fréquentée par les vacanciers et riche en solutions d’hébergement touristiques, a même vu une bonne partie de ses hôtels ouvrir leurs portes dès le début avril, alors que la saison ne commençait jusque-là qu’à partir de la fin du mois. Pareillement, beaucoup d’acteurs du tourisme prévoient de la terminer fin octobre plutôt que fin septembre, comme d’habitude. En effet, tout le monde a bien compris que les voyants touristiques crétois sont tous au vert et qu’il faut en profiter dès maintenant.

Une tendance bénéfique à tous les acteurs du tourisme local

Dans les destinations crétoises les plus demandées, on retrouve Anissaras, à 22 km à l’est d’Héraklion, et dont tous les complexes hôteliers affichent déjà « complet » jusqu’à la fin octobre. Les formules les plus convoitées sont bien sur les formules « all-inclusives », qui sont toutes parties en quelques heures le week-end dernier. Le rêve pour les hôteliers crétois qui commençaient à perdre espoir.

Autres bénéficiaires de ce retournement de situation : les loueurs de véhicules de tourisme, qui n’ont jamais été aussi nombreux à proposer leurs services. Effectivement, beaucoup de voyageurs profitent de la taille abordable de l’île pour se lancer dans un road-trip, tant espéré de leurs jeunes années, pour découvrir le maximum de richesses que la Crête a à offrir.

Dans les restaurants, c’est pareil. Il y a encore une semaine de cela, les serveurs étaient ravis de pouvoir vous laisser choisir votre table. Mais depuis le week-end passé de l’Ascension, il ne faut plus rêver : c’est la folie partout et il faut réserver bien longtemps à l’avance si l’on ne veut pas patienter un temps indéterminé avant de pouvoir profiter d’une chaise libre. Encore une fois, les autorités touristiques nous préviennent que cela risque d’être la cas jusqu’à la mi-novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *