Des empanadas, chaussons farcis argentins

Voyage au coeur de la gastronomie argentine

L’Argentine n’est pas riche que de ses paysages et de sa culture. Sa gastronomie traditionnelle, enrichie par l’immigration, est tout aussi dépaysante. Qu’allez-vous déguster ?

Le boeuf braisé, plat national

Le “boeuf argentin” est une viande réputée. En Argentine, elle se déguste principalement en barbecue, pour une cuisson lente et douce qui préserve la viande sans la sécher ni la durcir. Pour le cuire au parillada, la plancha argentine, on le prépare en bife de lomo, un épais filet, ou en bife de chorizo, un faux-filet cuit dans son gras. L’assortiment se complète éventuellement avec des pièces de cordero (agneau) et de chivito (chèvre). On fait mariner la viande dans du chimichurri, une vinaigrette typique, composée de persil, d’oignon, de piment, d’huile et de poivre.

Les spécialités régionales

Le centolla, ou crabe royal de Patagonie, est un des plats les plus raffinés de la cuisine locale. On le trouve principalement à Ushuaia ou dans les restaurants de la capitale. Pour les petites faims ou les déjeuners sur le pouce, le fleuron de la street food sont les empanadas, des petits chaussons farcis. La pâte qui les compose, une pâte à pizza, est nationale. Les farces qui les garnissent, les rellenos, sont, en revanche, aussi variées que les régions du pays. Dans le nord-ouest de l’Argentine, on déguste des tamales, des papillotes en feuilles de maïs farcies avec une préparation d’oeuf dur, de viande, d’oignon, de farine de maïs bouillie et de raisins secs. Dans la Cordillère des Andes, le plat typique est le locro, un ragoût cuisiné à base de maïs, de courge et de haricots d’origine précolombienne, dégusté principalement à l’occasion des fêtes nationales.

Les boissons

La boisson traditionnelle argentine est le maté, une infusion entre le thé et le café, obtenue à partir de feuilles de yerba maté. Le maté de la marque Taragui est un des plus répandus (et des plus appréciés) dans le monde. En plus d’être énergisant grâce à son apport en caféine, le maté possède diverses vertus thérapeutiques et détoxifiantes. Une autre boisson nationale, le limoncello, est une liqueur de citron sucrée. Très appréciée par les jeunes, sa production ne coûte pas cher. C’est l’apéritif national.

Une gastronomie métissée

L’important flux d’immigration européenne des 19è et 20è siècles, fortement méditerranéenne, a largement imprégné la gastronomie argentine. Ainsi, on retrouve un peu d’Italie dans la cuisine argentine, avec les fideos (pâtes sèches) et la pasta (pâtes fraîches), ainsi que l’escalope milanaise, à laquelle on ajoute sauce tomate, jambon cuit et mozzarella par dessus la chapelure.

Un article écrit en collaboration avec la propriétaire du blog Sylcuisine.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *